Bellaflore - 6

Publié le 24 Mai 2017

6

 

Augustina est une jeune policière stagiaire chargée de l’accueil du commissariat de Colbirt dont par ailleurs les dimensions réduites font davantage référence à un poste de proximité. Petite, frêle et la peau extrêmement blanche, elle a cependant d’autres atouts qui ont su charmer Joe Lington, le petit frisé moustachu et dragueur de la patrouille: son extraordinaire gentillesse, son sourire permanent, mais surtout, des yeux d’un magnifique vert émeraude.

-Les parents Folatro donnent l’impression d’un couple uni derrière leur fils unique, ce malgré le creusement qui s’est installé entre eux.  Ce qui m’étonne un peu, c’est qu’ils ne le voient pas comme un fou.

-Certains se persuadent que leur enfant n’est pas coupable alors que les preuves sont là, irréfutables, devant leurs yeux. Et puis tu sais, Joe, les Folatro sont une famille d’artistes, Juck et ses parents vivent avec la même fibre. Ces caractères semblables se comprennent et se soutiennent à distance. L’explication est peut-être tout bonnement ici.

Joe envisage intensément Augustina, les coudes sur le comptoir, les paumes bien ouvertes sur ses joues.

-A part ça, je me demandais si tu aimais la blondeur de ma moustache…

-Bonjour tout le monde, réunion générale ! Joe, tu lâches la demoiselle.

-L’inspecteur chef Ducky est souvent sur les nerfs, ma beauté. Je crois que sa retraite le tourmente.

-Tu devrais l’écouter, Joe, il y a eu un meurtre.

 

 

-Joe Lington, je ne te demande pas comment se porte la recrue !

-Euh… bah...

-Parfait. On peut commencer. Mary, si tu veux bien te lancer.

Tout en relatant les faits, Martini punaise derrière elle les éléments en sa possession.

-Le même jour au même endroit, deux jeunes filles ont connu un sort tragique. La première, Bellaflore Plant,  née Pauvret, son corps manque à l’appel. Pour la seconde, c’est l’identité qui manque à l’appel. Comme vous le savez, nous avons retrouvé son cadavre hier au soir sur « la plage aux goélands ». Elle a été découverte toute nue. Des test ADN sont en cours. En attente des résultats de l’autopsie. Autre point en commun, Juck Folatro. Personnage psychologiquement instable. Il était l’amant de la disparue, enfin, selon ses dires. Point en commun car ce Folatro loge dans une caravane à deux pas du « plateau des Dames », la fameuse falaise. Autre détail, dans son audition, ce dernier est parti dans un délire en prétextant que si Bellaflore était tombée, un goéland qu’il prénomme Yellowbeak l’aurait rattrapé au vol. Texto. Or, comme vous ne l’ignorez plus, le corps de l’inconnue a fini sa chute sur « la plage aux goélands ». Si nous ne pouvons lier les deux affaires, la proximité dans les deux cas d’un même individu nous oblige à cette considération. Tout le monde me suit ?

-Confirmez-moi, Folatro croit à un enlèvement.

- Tout à fait. Mais sa version n’a aucune logique apparente. Le temps maussade, le lieu du drame... non, vraiment aucune logique.

-Bellaflore est mariée et vit dans le sud depuis peu. Son époux, Edouard Plant n’a pas d’alibi. Il est ébéniste d’art, ou tente de le devenir. Il a un frère. J’étais moi-même sur place. L’homme a un certain talent. Il est costaud, ceci dit, il s’est écroulé à l’annonce du probable décès de sa bien-aimée. Enfin, il ignore qu’elle le trompait. Je ne lui ai pas dit qu’elle se tapait un fou. Le père de Bellaflore arrivera demain.

Joe ?

-Euh oui ! Les parents de Folatro sont arrivés la veille des évènements et repartiront sauf urgence, ce que je pense être une vente de tableau, à la fin août. Ils dorment à l’Hôtel de la plage. Le couple tient une galerie d’art abstrait à Glasgow. Juck n’est suivi par personne, ni psychiatre, ni psychologue…. Ses parents assurent que leur gamin est en parfaite santé.

-Excusez-moi, s’immisce Augustina. Personne n’a la preuve que Folatro a couché avec Bellaflore ? Et s’il est fou, pouvons-nous croire tout ce qu’il dit ?

-Tu devrais être à l’office à t’occuper de diriger les visiteurs, mais tu as bien fait, tes interrogations ont du sens. Et je vais te répondre.

-Merci Inspecteur chef Ducky !

-Nous n’avons rien de solide pour le moment ni contre lui ni dans l’enquête en général. Ce pourquoi il nous faut étudier toutes les pistes,  et en priorité, la moins improbable d’entre elles. Folatro en est. Que cela soit clair, son profil et sa présence sur les lieux ne signifie pas qu’il soit un suspect, mais au regard du très peu d’indices dont nous disposons, son témoignage est à prendre au sérieux, Ainsi et malgré la thèse accidentelle que nous privilégions, et suite à la découverte macabre d’hier soir dans le nord, j’ai pris soin de contacter Sallburg. J’ai là un papier de nos voisins du continent qui annonce l’envoi d’une trentaine de renforts qui poseront pieds aujourd’hui même par le bateau de midi trente. Ils auront en charge la fouille de l’ensemble des ferries et de tous les bateaux sous toutes leurs formes qui désirent lever l’ancre. J’irai les accueillir. D’autres part, des navettes de nos collègues de la gendarmerie de Sallburg sillonnent depuis l’aube les vingt kilomètres qui nous séparent d’elle.

-Et si Folatro n’était pas aussi fou que ça ? Admettons que l’inconnue ait vue Bellaflore se faire kidnapper ? Le témoin dérange, il la balance.

-Augustina, ta théorie tiendrait la route si seulement si la visibilité l’avait permis.

-Vous l’avez dit, vous-même, il ne faut écarter aucune piste.

-Sauf les plus improbables. Mais tes neurones fonctionnent, j’en suis ravi et je t’en remercie.

Martin, vérifie les dépôts concernant des disparitions dans toute la région. Mary, Joe, je vous laisse rendre visite à Juck Folatro. A-t-il croisé le macchabé dans la journée, seule ou accompagnée ? Après tout, il a été découvert pratiquement à sa porte. Fouillez-moi ses souvenirs !

Si personne n’a plus rien à ajouter.

Joe à Augustina et à voix basse :

-Tu as été trop bonne.

-Une question, Joe ?

Rédigé par G. Barrie

Publié dans #Bellaflore

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :